Menu

Rubrique en vrac

  • Onix, c'est un rock solide...
  • Onix, c'est un rock solide...
  • Cette pièce de théâtre, c'était dans une classe du collège Saint-Exupéry de Lons l'an dernier.

Lysistrata + Truckks

Lysistrata, c’est l’énergie de la jeunesse, inspirée et survoltée ! Ce power-trio développe un rock instrumental et stellaire où la finesse (guitare) comme la pesanteur (basse, batterie) sont de mise. Naviguant entre post rock, noise et math rock, leur univers prône la liberté sonique et le lâcher-prise, le tout enrobé de cris. Sur scène, ils tiennent le pavé, s’occupent de l’amplifier et se donnent comme si c’était la fin !

Quatuor fou et puéril qui crache une musique punk rock, avec de nombreuses autres influences, Truckks est lauréat du tremplin national Imagine 2017. Ces quatre Vésuliens partagent un rock abrasif, au croisement de la noise et du garage où chaque morceau est un hymne de furie.

Le samedi 10 février, à 20 h 30, au Moulin de Brainans. Sur place : 13 euros tarif normal, 11 euros tarif réduit.

Moul’impro + Onix

Moul’impro : si vous êtes seul ou en groupe, si vous avez envie de jouer, rejoignez d’autres musiciens pour un moment de création et de partage. Amenez votre matériel, branchez-vous et jammez !

Onix, comme le minéral du même nom, c’est un rock solide et soutenu par des mélodies aux vertus énergisantes cadencées à 432 Hertz. Inspiré par Hendrix, Pixies, The Kills et TriggerFinger, Onix c’est aussi une voix constamment sur le fil du rasoir, entre puissance et fragilité au service d’une écriture contemporaine et universelle.

Le vendredi 16 février, à 20 h, au Moulin de Brainans. Gratuit. Restauration sur place. Tartiflette franc comtoise : 4 euros.

Le Théâtre c’est (dans ta) classe : le retour

L’opération vise à faire entrer le théâtre dans les collèges. Plus de 2000 élèves jurassiens profiteront d’un spectacle, prolongé par un débat, du 26 février au 9 mars. Le principe est très simple : on pousse les tables et les chaises dans la classe, on forme un petit gradin improvisé et là, une comédienne ou un comédien apparaît, sans décor, sans lumière artificielle et sans son rajouté, dans un rapport direct avec les élèves, pour faire entendre des textes contemporains qui évoquent les problématiques, les paysages et les obsessions de l’adolescence…

Pour cette nouvelle édition, Enzo Cormann et Catherine Tinivella Aeschimann ont chacun élaboré un monologue inédit qui sera respectivement mis en scène par Nathalie Garraud et Julien George. Le monologue d’Enzo Cormann, « Ce qui gronde », sera interprété en alternance par les comédiennes Chloé Sarrat et Léonie Kerckaert. Le texte de Catherine Tinivella Aeschimann, « The Final Countdown », par les comédiens Simon Labarrière et David Casada. A l’issue de la représentation, l’interprète se soumettra de bonne grâce à un échange avec les jeunes.

Les collégiens recevront les comédiens selon le programme suivant : au collège des Lacs à Clairvaux le mardi 27 février, au collège Pierre Vernotte à Moirans, le mardi 27 février, au collège Lucien Febvre à Saint-Amour le mercredi 28 février, au collège Rouget de Lisle et Saint-Exupéry à Lons le jeudi 1er mars, au collège de la Maîtrise à Saint-Claude le vendredi 2 mars, au collège Notre Dame de la Salette à Voiteur le vendredi 2 mars, au collège Xavier Bichat à Arinthod le lundi 5 mars, au collège Michel Brézillon à Orgelet le lundi 5 mars, au collège Saint-Anatoile à Salins-les-Bains le mardi 6 mars, au collège Saint-Just à Arbois le mardi 6 mars, au collège Les Louataux à Champagnole le mercredi 7 mars, au collège le Rochat aux Rousses le jeudi 8 mars, au collège Pierre Hyacinthe Cazeaux à Morez le jeudi 8 mars.


Twitshot
Retour aux articles Haut de page