Menu

Les projets 2018 de la Communauté de Communes Champagnole Nozeroy Jura

  • A l’occasion du conseil communautaire du 30 janvier dernier, Clément Pernot, Président de la Communauté de Communes, a adressé ses vœux aux élus du Territoire.
  • A l’occasion du conseil communautaire du 30 janvier dernier, Clément Pernot, Président de la Communauté de Communes, a adressé ses vœux aux élus du Territoire.
  • C’est en se réjouissant quant aux perspectives économiques et commerciales nombreuses sur le Territoire, dans une logique très positive et dans une dynamique sans pression financière que Clément Pernot présentait ses vœux à l’assemblée.
  • Les projets intercommunaux phares pour l'année 2018 ont été évoqués.
C’est à l’occasion du conseil communautaire qui s’est déroulé le mardi 30 janvier dernier que Clément Pernot, Président de la Communauté de Communes Champagnole Nozeroy Jura a adressé ses vœux aux Maires, aux conseillers municipaux, aux anciens Maires ainsi qu’au personnel de la ComCom. Retour sur les projets intercommunaux phares.

En guise de préambule, le Président de la Communauté de Communes rappelait qu’un an auparavant, il formulait des vœux pour que la fusion entre les deux anciennes intercommunalités Champagnole Porte du Haut-Jura et Plateau de Nozeroy se passe bien. « On a réussi à solutionner tous les points délicats notamment les transferts de charges. Globalement l’organisation mise en place est telle que la fusion donne des résultats et n’est pas un frein à la mise en place de projets », se réjouissait-il.

Une économie dynamique comme clé de la réussite

« Je veux affirmer ici que l’économie est une priorité car l’économie génère les recettes et que c’est à partir de ces recettes que nous pouvons envisager des projets », martelait Clément Pernot. « Tous ceux qui ont pris le problème à l’envers sont dans des difficultés de premier niveau ». Il remerciait à cet effet tous ceux qui, auparavant, ont œuvré au sein de l’intercommunalité et qui ont tracé le chemin.  « Aujourd’hui si on peut envisager de nouveaux projets, c’est parce que nous avons une base solide qui repose sur une économie dynamique. La ComCom  a mis en place en 2017 un dossier d’Aide à l’Immobilier d’Entreprise qui permet aux entreprises qui portent un projet de développement ou d’installation sur notre Territoire, de bénéficier d’un accompagnement financier », expliquait-il avant de citer les projets qui ont bénéficié du  dynamisme de ce dispositif nouveau tels que l’entreprise Sanijura à Champagnole, l’entreprise Pagès à Foncine-le-Haut  ou encore l’entreprise Lacroix Emballages. Un dispositif qui est aussi une manière de redistribuer une partie des recettes générées par l’économie.
Du côté des zones commerciales, le Président Pernot indiquait que 15 000m² seront bientôt disponibles à Champagnole. Il s’agit de l’ancienne friche industrielle TCO au niveau de la voie ferrée. Le site permettra d’accueillir très prochainement de nouvelles enseignes.
Concernant la zone artisanale de la scierie Bouvet, Clément Pernot indiquait « que le nombre de demandes d’installations est particulièrement intéressant et donne des perspectives positives pour l’année 2018 ».

Le haut débit sur le Territoire

La signature avec le Département du haut débit  permettra très prochainement aux entreprises situées sur le Territoire d’œuvrer dans les meilleures conditions. Clément Pernot faisait part de sa volonté « de donner à tout un chacun d’ici 2020-2021, un niveau de débit suffisant pour pouvoir utiliser dans les meilleures conditions les nouvelles technologies ». Une avancée certaine selon lui tant il est urgent d’intervenir sur certains points du Territoire en couplant la montée en haut débit et la fibre. Côté financement, l’État, le Département et la ComCom participeront.

Développer une politique sociale

Enfin, c’est sur le développement d’une politique sociale territoriale que Clément Pernot souhaite engager des réflexions sur l’année 2018. « Je crois qu’il faut réfléchir au développement d’une politique sociale adaptée à la problématique de nos anciens. Je suis persuadé que c’est un challenge fondamental que l’on doit relever », soulignait-il. Selon lui, le Département qui a la compétence ne pourra pas tout, quand l’État se désengage et la Région n’est pas partie prenante. Il donnait déjà des pistes de réflexion : « il faut réfléchir sur trois points qui sont l’hébergement, le portage des repas, la mobilité. Trois axes essentiels sur lesquels nous devons apporter des solutions à nos populations. Pour que les seniors puissent rester le plus longtemps possible dans leur habitat, il faut aussi adapter les centres-bourgs… On est en situation de relever ce défi. C’est une feuille de route que je vais proposer à l’exécutif pour l’année 2018. Il faut se préparer à gérer ce qui est la dernière grande vague du papy-boom ex baby-boom ».

C’est en se réjouissant quant aux perspectives économiques et commerciales nombreuses sur le Territoire, dans une logique très positive et dans une dynamique sans pression financière que Clément Pernot présentait ses vœux à l’assemblée. Un moment de convivialité clôturait cette soirée.

 


Twitshot
Retour aux articles Haut de page